Movin’On 2017 : le bilan de MyBus

par dans

le 6 juillet 2017

Une édition canadienne réussite !

Movin’On, le sommet international sur la mobilité durable, a accueilli lors de cette 5éme édition plus de 4000 participants. MyBus était au rendez-vous aux côtés des grands acteurs de la mobilité.

Jean-Dominique Senard, le Président Directeur Général de Michelin et le Maire de Montréal ont ouvert cette édition 2017 ensemble : un événement tourné vers la durabilité et la performance. « On refuse de choisir entre la sécurité et l’efficacité énergétique. Le produit qu’on offre doit être complet, sans mauvais compromis », a promis Jean-Dominique Senard.
« À Montréal, on croit que les changements climatiques existent. À Montréal, on construit des ponts, pas des murs. » Denis Coderre, Membre de la Chambre des communes du Canada.

Movin'On 2017 Montréal

Movin’On a permis de mettre en avant les enjeux actuels liés à la mobilité comme l’intelligence artificielle, les véhicules électriques ou encore la pile à combustible, enjeux qu’essayent de résoudre les start-ups.

MyBus confirme ses ambitions pour 2018

Le salon a été une véritable vitrine pour MyBus, une occasion de rencontrer des acteurs internationaux et d’initier les premières étapes d’un développement de la start-up outre atlantique. L’équipe sur place a pu constater le « Time to market » de son offre de billetterie légère.

MyBus Movin'On 2017

Frédéric PACOTTE, cofondateur de MyBus, a pu présenter les solutions que propose la start-up clermontoise sous le chapiteau du FAURECIA Garage à l’occasion du Movin’On start-up pitch. A la question « Avez-vous des concurrents ? », Frédéric répond « Il en existe mais ils proposent une solution globale. MyBus développe une application spécifique à chaque ville ».
« Ce n’est pas un exercice facile, souriait-il après coup. Mais il faut s’habituer à ce qui va devenir notre quotidien. Nous voulons poursuivre notre développement en France mais aussi à l’étranger, notamment avec le ticketing en ligne. » (*)

L’application est déjà présente dans une cinquante de villes en France dans sa version du « Guide Horaire » et vient de signer ses premiers contrats pour la version « m-Ticket ».

 

(*) Extrait de l’article de LA MONTAGNE : « MovinOn : la start-up de Clermont-Ferrand MyBus passe à la vitesse supérieure à Montréal« .